Découverte : Cancer Rose

1
495
Rencontre avec Cécile Bour, radiologue, membre du collectif de médecins Cancer Rose, association d'Augny militant pour une meilleure information relative au dépistage du cancer du sein.

Qu'est-ce que Cancer Rose ?

Cancer Rose est un collectif de médecins sous statut associatif. L'association rassemble huit membres, professionnels de santé. Ces professionnels représentent diverses disciplines : toxicologie, médecine générale, anatomo-patologie, radiologie, et médecine statistique. Ce collectif milite pour une meilleure information relative au cancer du sein, son dépistage et son traitement.

Quels sont les méthodes de Cancer Rose ?

Le collectif propose de l'information à destination des professionnels de santé et aux patients. Pour les professionnels de santé sont proposés des synthèses d'études internationales et du matériel à destination de leurs patients (brochures, vidéos, publications, ...). Pour les patients sont proposés une information utile et accessible et des outils d'aide à la décision.

Quelles sont les actions de Cancer Rose ?

Le collectif Cancer Rose propose des conférences / débats, ouverts au public en présence de médecins et futurs médecins. Le collectif participe également à des congrès, tant en France qu'à l'étranger. Surtout, Cancer Rose propose une information au plus grand nombre. D'une part avec du matériel documentaire liés à études. D'autre part avec la production d'études. En parallèle, l'association échange avec la presse spécialisée et généraliste et interpelle les autorités.

La vague rose bonbon, du bon et du moins bon ?

Cancer Rose déplore le marketing rose (Octobre Rose, la Messine, ...), ces événements ne présentant qu'un aspect réducteur du cancer du sein, de son dépistage et de ses traitements. Lors des concertations citoyennes sur le dépistage du cancer du sein de 2016/2017, initiées par la ministre de la santé alors en poste, citoyens et scientifiques ont réclamé l'arrêt du dépistage du cancer du sein tel qu'il est promu actuellement. Cancer Rose invite à retenir certains points importants pour une compréhension de la problématique :
  • il n'existe pas qu'un seul cancer, mais plusieurs modèles d'évolution
  • certains cancers ne progressent jamais ou régressent, mais tous sont traités avec la même agressivité
  • tous les cancers n'ont pas une issue fatale : 99/100 femme dépistées survivent à 5 ans, c'est autant que de patientes non dépistées.
  • le dépistage comporte des risques qui dépassent le bénéfice (fausses alertes, sur-diagnostique, sur-traitement, irradiation répétée)
  • un traitement parfois plus risqué que la maladie, notamment pour les femmes agées
Citons pour conclure Cécile Bour :
Vous avez la liberté de vous faire dépister ou non. Ce que nous souhaitons, c'est vous donner les outils pour choisir. L'information sur la balance bénéfices/risques est capitale pour un choix éclairé. Revendiquez-le, ce choix vous appartient.

1 COMMENTAIRE